La Procréation médicale assistée ou PMA

 

Qu'est ce que la PMA ?

             Nous ne sommes pas tous égaux devant les lois de la nature.Cetains couples redoutent d’avoir un trop grand nombre d'enfants et utilisent un moyen de contraception tandis que d’autres connaissent, mois après mois, la déception d’un retour de règles qui repousse l’espoir d’une grossesse pourtant très désirée.


              Nombreux sont aussi ceux qui, après avoir longtemps maîtrisé leur fertilité, rencontrent des difficultés pour obtenir un enfant le moment venu.Si l’on en croit les statistiques, 10 à 12 % des couples connaissent des difficultés à concevoir un enfant. Autrefois, on parlait de couples stériles et surtout de femmes stériles. Aujourd’hui, on parle plutôt de couples inféconds et l’on sait que les causes de cette infécondité concernent de façon à peu près égale les deux sexes. Un ensemble de techniques nouvelles, mises au point dans les 20 ou 30 dernières années, a permis de passer de la stérilité (absolue) à l’infécondité (relative). Ces pratiques sont regroupées sous le terme « d’Assistance médicale à la procréation » (AMP).


                 La procréation médicale assistée ou PMA, également appelée assistance médicale à la procréation (AMP) et procréation assistée médicalement (PAM), est un ensemble de pratiques cliniques et biologiques où la médecine intervient plus ou moins directement dans la procréation.

               Bien que la confusion soit courante, la PMA ne se réduit pas à la Fécondation In Vitro (FIV, ou FIVETE pour "fécondation in vitro et transfert d'embryon), qui n'en est qu'une des méthodes.

            A cette méthode classique, s’est ajoutée la technique de micro-injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI ou “Intra­Cytoplasmic Sperm Injection ”), mise au point en 1992 par le Belge, André Van Steirteghem.


   






    



Différentes techniques existent :

     1- Les techniques d'ovulation programmée:

                       Une surveillance hormonale (le plus souvent par test urinaire) permet de détecter l'imminence de l'ovulation et permet au couple d'avoir des rapports au moment de la fécondité maximale.


    2 - Les techniques d'ovulation provoquée: 

                 Un traitement de stimulation hormonale léger et le déclenchement forcé par une injection ponctuelle d'hormone (par exemple HCG) permettent d'obtenir une ovulation de meilleure qualité en nombre d'ovocytes et de placer les rapports au moment de fécondité maximale.


     3 - Les techniques d'insémination artificielle (IA):

                  Cela consiste à injecter artificiellement le sperme plus ou moins préparé au moment de l'ovulation,


     4 - les techniques de fécondation in vitro :

           

            » La FIVETE classique (FIV) :

                                      

         Après une stimulation importante et une surveillance dense du développement folliculaire, l'ovulation est déclenchée.

          Les ovocytes sont prélevés dans les follicules quelques heures avant leur libération naturelle, le plus souvent par ponction sous échographie, et par coelioscopie dans les cas difficiles.

         Les ovocytes ainsi recueillis sont mis en présence de spermatozoïdes sélectionnés. Les ovocytes fécondés sont cultivés (le plus souvent deux jours, quelquefois plus) afin d'évaluer leur qualité. Les meilleurs d'entre eux sont implantés dans l'utérus (transfert) et les autres sont cultivés encore quelques jours avant d'être congelés s'ils ont une chance significative de survie.

     

              » La micro-injection intracytoplasmique de spermatozoïde: (ICSI) Intra ­Cytoplasmic Sperm Injection:


                   Les processus sont les même que pour la FIV, sauf que la mise en présence de l'ovule et des spermatozoïdes est remplacé par l'injection directe d'un seul spermatozoïde sélectionné dans chaque ovule.

          

            » La micro-injection intracytoplasmique de spermatozoïde sélectionné à fort grossissement: (IMSI) Intra ­Cytoplasmic Morphologically Selected Sperm Injection:

                  Les processus sont les mêmes que pour la FIV, sauf que la mise en présence de l'ovule et des spermatozoïdes est remplacé par l'injection directe d'un seul spermatozoïde présélectionné sous microscope à fort grossissement dans chaque ovule.



        5 - les transferts d'embryons:

  

              Des embryons surnuméraires précédemment congelés obtenus par la méthode de la FIV ou d'ICSI sont décongelés et implantés.

             On peut aussi congeler des embryons obtenus par FIV chez un couple dont la femme aura à subir un traitement potentiellement stérilisant.

           

        6 - Eclosion assistée (Hatching) :

                    L'éclosion assistée est une technique utilisée dans les cas où, suite à des échecs d'implantation répétés, un défaut d'éclosion embryonnaire est suspecté. Ce défaut impossible à prévoir - se manifeste par une incapacité de l'embryon à briser sa coquille ou zone pellucide qui l'entoure et donc, à entrer en contact avec la muqueuse utérine et à s'implanter. L'éclosion de l'embryon peur être facilitée artificiellement en créant une brèche dans la zone pellucide à l'aide d'un faisceau laser microscopique.
                 
L'indication à pratiquer une éclosion assistée sera discutée avec le médecin traitant. Elle requiert obligatoirement l'utilisation concomitante de médicaments (antibiotiques et corticoïdes).
         
Indications : échecs de nidation répétés suite au transfert d'embryons de bonne qualité, zone pellucide épaisse, zone pellucide dure.


        7- la congélation d'ovaires :

                     En préalable à un traitement potentiellement stérilisant pour une femme sans conjoint, des échantillons d'ovaires sont prélevés en vue de produire ultérieurement des follicules et des ovules in vitro.


         8 - les dons :

            » don d'ovule (illégal dans divers pays, dont le Maroc)

            » don de sperme (illégal dans divers pays, dont le Maroc )

            » don d'embryon (illégal dans divers pays, dont le Maroc)

            » les mères porteuses (illégal dans divers pays, dont le Maroc)


       On reconnaît plusieurs fonctions à la procréation médicale assistée, chacun ayant ses aspects psychologiques, éthiques, sociaux et légaux.

     Il faut donc rappeler que les connaissances médicales doivent être appliquées avec discernement et que certaines demandes de reproduction trop tardives ou intempestives doivent être refusées en expliquant les raisons du refus, essentiellement le bien-être physique et moral de l’enfant et de sa mère.


       L’assistance médicale à la procréation permet à de nombreux couples de devenir parents, au terme parfois de longs mois de traitements.

        Dans certains cas, l’AMP n’est pas possible ou ne donne pas les résultats escomptés, l’adoption permet de fonder une famille et d’en offrir une à un enfant qui n’en a pas.

        De même, si pour des raisons personnelles, vous ne souhaitez pas avoir recours à une AMP vous pouvez toutefois envisager d’emblée une adoption pour réaliser votre projet parental.


   
  Cliquer sur l’image pour télécharger le guide pour ICSi


    


   


















Fécondation in vitro ou FIV. PMA. ICSI  sterilité  Docteur zemmouri najib, gynecologue  rabat Maroc

       

 

Techniques de Procréation médicale assistée